Espagne, El Escorial, Real Biblioteca del Monasterio de San Lorenzo, F II 04 (Sco)

Date et origine

13e siècle, Europe du Nord

N° ALC

1218

Notice ALC

Corpus vetustius :

  1. Physica, f. 1r-132v
  2. De anima, f. 133r-180v
  3. De sensu, f. 181r-198v
  4. De memoria, f. 198v-201r
  5. De morte (20 premières lignes seulement), f. 201rv
  6. De sompno, f. 205v-222r
  7. De differentia spiritus et anime, f. 222r-232r
  8. De plantis, f. 232v-254r
  9. Metheora, f. 255r-314v
  10. De celo, f. 315-425r
  11. De generatione, f. 425r-456r
  12. De longitudine, f. 456v-458v.

13e s., parch., 290×200, ff. 458, longues lignes. Deux ou trois mains soignées d’Europe du nord. Titres courants rouge et bleu, partiellement rognés. Initiales ornées à la mode française. Petites initiales rouge et bleu. Gloses en plusieurs colonnes d’une main française du 13e s., citant une autre traduction, « commentator » Averroès, et « Aluredus » dans les Meteora. F. 1, 16e s. : « Don Diego de Mendoza ».

Bibliographie

Catalogues

G. Antolín, Catálogo de los Códices latinos de la Real Biblioteca del Escorial, vol. II, Madrid, Imprenta Helénica, 1911, p. 151-152. <en ligne>

Éditions

G. Galle, « Edition and discussion of the Oxford glosses on De sensu I », in Archives d’histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 75, 2008, p. 197‑281.

Travaux

E. J. French, Adam of Buckfield and the early universities, Ph.D. diss., University of London, 1998, p. 207-276.

Notes

Gloses

E. J. French, dans sa transcription de la glose d’Oxford sur le De differentia spiritus et anime présente dans le manuscrit Durham, Cathedral Library C.III.17, fait des liens avec les gloses d’autres manuscrits dont celui-ci (E. J. French 1998).

Selon G. Galle, les gloses sur le De sensu sont représentatives du corpus commun et notamment très similaires à l’état de la glose dans les manuscrits Schlägl, Stiftsbibliothek 10 Cpl [456b] 20, London, British Library Harley 3487, London, British Library Royal 12.G.3 et Durham, Cathedral Library C.III.17 (Galle 2008, p. 216).

Provenance

Le volume appartenait à Don Diego Hurtado de Mendoza (1504-1575), qui réunit une large large bibliothèque à la faveur de ses nombreux voyages en Europe.

Lien Medium


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search