Royaume-Uni, Cambridge, Gonville and Caius College Library, 506/384 (Cy)

Sigle

Cy

Date et origine

13e siècle (2e 1/2), Angleterre.

N° ALC

237

Notice ALC

Corpus vetustius :

  1. Physica, f. 1r-95v
  2. De anima, f. 96r-128v
  3. De memoria, f. 129r-133r ; f. 133v blanc
  4. De generatione (s’arrête à la fin du premier livre), f. 134r-145v
  5. De celo, f. 146r-213v
  6. Metaphysica (fragment du livre X), f. 214rv
  7. Metheora, f. 215r-258v
  8. <Abbreviatio libri Alhazen De aspectibus> : Perspectiva cum sit una de scientiis doctrinalibus… elementis breviter elicita pro nunc sufficiant, f. 244v-249r (en marge)
  9. « Tractatus super Physionomiam » : Natura occulto operatur in hiis… significant hominem lacivum et hoc pro tanto, etc., f. 249v (en marge)
  10. De longitudine, f. 259r-261v
  11. De differentia spiritus et anime, f. 261v-269r
  12. « Algorismus Alexandri de Villa Dei » : Hec algorismus ars presens dicitur, f. 262v-265 (en marge)
  13. De sompno, f. 270r-281v
  14. De sensu, f. 282r-293r
  15. De plantis, f. 294r-311v
  16. Metaphysica nova (finit brusquement dans le livre XI), f. 312r-389v.


13e s., parch., 300×216, ff. II + 391, longues lignes. Plusieurs mains de type libraria. Titres courants en rouge et bleu alternés. Grandes initiales des mêmes couleurs. Initiales secondaires bleu/rouge alternés. Nombreuses gloses marginales et interlinéaires d’une main contemporaine, sauf aux ff. 215r-258v et 261v-269r, qui contiennent des gloses du 15e s. Rares corrections ; à la fin de la Physique on lit : « correctus a magistro G. de Haspal ».

Bibliographie

Catalogues

M. R. James, A descriptive catalogue of the manuscripts in the library of Gonville and Caius College, Cambridge, University Press, 1908, p. 575-577. <en ligne>

R. M. Thomson, Catalogue of medieval manuscripts of Latin commentaries on Aristotle in British libraries, vol. 2, Cambridge, Turnhout, Brepols, 2013, p. 81-82.

Éditions

G. Galle, « Edition and discussion of the Oxford glosses on De sensu I », in Archives d’histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 75, 2008, p. 197‑281.

Travaux

S. Donati, « Physica I, 1 : L’interpretazione dei commentatori inglesi della Translatio vetus e la loro recezione del commento di Averroè », in Medioevo, 21, 1995, p. 75‑255.

R. K. French, « Teaching Aristotle in the Medieval English Universities : De plantis and the physical Glossa ordinaria », in Physis. Rivista internazionale di storia della scienza, 34, 1997, p. 225‑96.

Notes

Gloses

D’après R. M. Thomson,  abondantes gloses marginales et interlinéaires sur tout le volume, dans plusieurs mains anglicana du 13e au 15e s. R. M. Thomson ajoute ces éléments :

  • Physica : commentaire en marge inférieure, anglicana du 13e s.
  • Meteora : glose citant Aluredus et Albertus. Pas de glose après le f. 244.
  • De differentia : pas de glose après le f. 262
  • De sensu : commentaire d’Adam de Buckfield en marge inférieure.

Les items 8, 9 et 12 en marge sont des additions du 15e s.

D’après S. Donati, le volume conserve une forme un peu moins complète de la glose sur la Physique. On y trouve par ailleurs des traces de l’influence du commentaire de Thomas d’Aquin et peut-être de Gilles de Rome, à travers l’intervention de glossateurs plus tardifs (cf. Donati 1995, p. 93 et p. 132-133, n. 126).

D’après R. K. French, le manuscrit porte un état de la glose d’Oxford sur le De plantis assez similaire au corpus commun qu’il reconnaît dans Durham, Chapter Library CIII 17, London, British Library Royal 12 G III, 12 G V et Harley 3487, et Oxford, Corpus Christi College 111 (cf. French 1997, p. 228).

D’après G. Galle, on distingue trois mains dans les gloses sur le De sensu, dont la plus ancienne représente la glose d’Oxford. Elle indique que la glose sur le De sensu est incomplète, et que certaines gloses sont abrégées. On trouve des gloses additionnelles, qui font référence aux recensions 1, 2 et 3 du commentaire d’Adam de Buckfield (cf. Galle 2008, p. 217-218).

Provenance

Le volume figure probablement dans le registre des livres empruntés à Gonville Hall entre 1406 et 1410, et entre au collège avant 1600 (cf. Thomson 2013, p. 82).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search